Pour me contacter

  • Gris Icône Instagram
  • Grey Facebook Icon
  • Gris LinkedIn Icône

JeBosseHeureux.com - 93150 Le Blanc Mesnil

Copyright 2017 Beatrice Gomez

Contenus et images réservés

Béatrice Gomez coach
Recevez le e-book "Les 5 axes essentiels au bonheur dans votre job"
en souscrivant à la newsletter

Vers un mieux être dans son job


Comme c’est l’habitude, on a tendance dans beaucoup d’articles à proposer des clés toutes faites pour telle ou telle solution. Evidemment elles sont bonnes à prendre et je suis la première à en proposer régulièrement tant cela répond rapidement à une attente et un besoin auquel bien sûr, en tant que coach, j’aime répondre.

Toutefois, il existe des situations ou les clés magiques ne sont pas exactement les bonnes clés qui ouvrent la porte de la solution à VOTRE problème du moment. Il faut alors avoir une bonne vision d’où se situe le problème en question.

Cela se produit dans diverses situations dont souvent mes clients me parlent et c’est pourquoi certains choisissent un coaching individuel suivi et cadré pour pouvoir trouver son chemin personnel et unique. Mais tout le monde n’a pas besoin d’en arriver à un accompagnement et quelques pistes seraient tout de même bien utiles.

Il est possible de trouver ses propres clés ou au moins savoir choisir dans le trousseau fourni par de nombreux articles celles qui sont les plus adaptées à votre situation, à condition de savoir de quoi il en retourne vraiment. Où se situe le problème ? C’est la base pour trouver la bonne solution.

Il faut également savoir que les causes d’un mal-être sont multiples, rares sont les cas où la cause est unique. Il est important d’identifier donc le ou les types de problème en question.

Voici les plus communément rencontrés :

Les problèmes relationnels :

ce sont les problèmes les plus évidents, ils peuvent découler d’un des problèmes cités plus bas. Les difficultés relationnelles soit avec la hiérarchie, soit avec ses collègues ou encore avec ses collaborateurs (si vous êtes manager ou chef d’équipe) sont classiques. La clé est a communication. Il vous faudra changer le mode de communication pour rétablir une distance et un échange qui vous permettra d’établir une meilleure qualité relationnelle. On parle de méthodes de gestion de conflits, de communication non violente, de méditation, etc. Rapprochez-vous de ces outils.

Les problèmes organisationnels :

Les difficultés de ce type se traduisent par des problèmes dans la gestion du temps ou des processus, il apparaît des dysfonctionnements qui entraînent des retards des malentendus. La non disponibilités de produit ou de collaborateurs va entraîner des surcharges, des décalages, vous allez vous sentir mal et acculés. La clé sera une meilleure gestion du planning, des risques et du temps. Et si vous n’avez pas la fonction pour prendre en charge ces changements, il faudra en effet user et abuser de la communication pour en parler et trouver des pistes de solutions efficientes. Ne partez vaincus d’avance. J’ai souvent rencontré des personnes qui n’imaginaient pas qu’en changeant leur approche avec leur responsable cela aurait pour conséquence d’être entendu. Partez confiant.

Le manque de moyens :

Les ressources sont à la baisse dans les entreprises. Nous le savons tous. La crise de 2008 n’a épargné personne et force est de constater qu’après 8 ans bien qu’on entende parler d’un « mieux », les choses ne s’arrangent pas dans les TPE, PME ou grandes entreprises. Et pourtant, il faut avancer, produire et faire son job. Alors comment bien vivre le manque de moyen ? La clé sera d’accepter de revoir le niveau de qualité dans votre production (ceci s’applique point aux métiers techniques dont la priorité est axée sur la qualité et la sécurité). Pour cela, bien des personnes ont du mal à devoir lâcher-prise sur ce qu’ils considèrent un travail bien fait. Elles acceptent mal de « dégrader » leur travail. La résistance inconsciente s’installe et on souffre des manques. L’autre clé est celle du point précédent. Communiquer pour bien faire comprendre les avantages à avoir plus de moyens. Peut-être aurez besoin d’apprendre à argumenter ;-)

Le manque de marge de manœuvre :

Certaines personnes souffrent de ne pas pouvoir travailler comme elles estiment préférable. Elles sont entravées par leur fonction. La marge de manœuvre est limité voire inexistante. Vous souhaitez modifier quelque chose et vous n’en avez pas l’autorisation ou la possibilité matérielle (manque de moyens). Si ce mal-être empiète dans votre quotidien trop souvent, je vous invite à regarder comment vous pourriez envisager une promotion pour disposer de cette marge de manœuvre et avoir la plus de responsabilité pour apporter votre vision et votre savoir-faire. Pensez aux formations pour une évolution interne par exemple.

Une activité restreinte :

Enfin de dernier point qui souvent génère du mal-être dans son job c’est une activité limitée. Un travail qui ne vous plait pas. Un travail répétitif, basique, monotone ne permet en effet pas particulièrement de s’épanouir sauf si vous aimer avoir un travail machinal et cadré. En effet, j’ai déjà croisé des personnes qui ne voulaient pour rien au monde un travail où ils se sentiraient « lâcher » à devoir prendre des initiatives toute la journée. Néanmoins, beaucoup d’autres font un travail alimentaire et vivent mal cette situation. La clé n’est pas un mystère, soit vous travailler sur vous pour accepter votre situation (développement personnel), soit vous envisager de prendre votre vie en main et repensez une démarche pour trouver quelque chose qui vous correspond. Après tout vous n’êtes pas pressé vous êtes déjà en poste et chercher une solution ne coûte que du temps et de l’énergie. La clé complémentaire sera donc de trouver un espace dans votre quotidien pour vous mettre dans cette énergie et démarche.

Bien entendu les exemples donnés ne sont pas exhaustifs car il faudrait s’étendre davantage sur les exceptions et particularités par métiers et fonctions. Mais vous avez déjà là quelques pistes pour dénicher des clés que vous pouvez actionner pour commencer un processus de mieux être dans votre situation.

Si vous identifiez d’autres axes, je serai ravie que vous me les partagiez !


7 vues